Infrastructures d'élevage expérimental
Soutenance de Thèse Doctorale
Sortie de la deuxième promotion du MoRAP
Lancement d'un nouveau projet
Nouvelle Soutenance de Thèse au LHA
Soutenance de Thèse au LHA
Visite au LHA d'une équipe de chercheurs Belge
Nouvelles infrastructures du LHA
Visite des nouvelles infrastructures du LHA par une délégation de la Banque Mondiale

Soutenance de Thèse

 

Le Laboratoire a enregistré un nouveau Docteur dans son équipe. En effet, Monsieur Djiman Lederoun, a soutenu sa thèse doctorale en janvier 2015 à l’Université de Liège en Belgique. Co-dirigé par le Professeur Lalèyè, il a travaillé sur le thème : Ichtyofaune du bassin du fleuve Mono : systématique, écologie et impacts anthropiques

Résumé

Dans la présente étude, trois objectifs principaux ont été poursuivis: (1) obtenir un inventaire aussi complet que

 

possible de l’ichtyofaune du Mono; (2) étudier l’écologie de celle-ci; et (3) analyser l'impact des activités de pêche sur les peuplements exploités à partir de deux espèces cibles.

Pour ce qui est de l'inventaire de l’ichtyofaune, l’utilisation des données de la littérature, des collections de musées et autres institutions et la nouvelle récolte de spécimens, celle-ci entre février 2011 et mars 2014, ont permis d'inventorier 91 espèces de poissons appartenant à 67 genres, 42 familles et 14 ordres. Les Perciformes (31 espèces), les Siluriformes (18), les Osteoglossiformes (10), les Cypriniformes (9) et les Characiformes (9) sont les ordres les plus diversifiés. Au niveau des familles, les Cichlidae (9 espèces), les Cyprinidae (9), les Mormyridae (7), les Clariidae (7) et les Alestidae (6), sont les plus riches en espèces. Vingt-neuf espèces dont 7 d'eau douce et 22 d'origine marine et/ou estuarienne ont été ajoutées à l'ichtyofaune antidatant notre étude. Neuf espèces rapportées des collections des musées et trois espèces de la littérature n'ont pas été récoltées. Plusieurs problèmes taxonomiques ont été identifiés. Dans le cadre de leur résolution, deux cas ont fait l'objet d'étude approndie. Ainsi, le statut taxonomique de Brycinus leuciscus et Bluteus (Alestiidae, Characiformes), révisé à partir des spécimens provenant de l'ensemble de la zone de distribution des deux espèces nominales, a permis de proposer la synonymie des deux espèces, avec B. leuciscus comme synonyme senior. Cette dernière a été par erreur mentionnée du Mono. Notre étude confirme par ailleurs que les deux phénotypes c-à-d. l’un avec et l'autre sans bosse pré-dorsale illustrés dans la littérature pour B. leuciscus représentent une variation intra-spécifique. Une étude comparative des spécimens de 'Barbusnigeriensis (Cyprinidae, Cypriniformes) du bassin du Mono avec ceux des bassins de la Volta, Ogun et Niger a permis de décrire une nouvelle espèce, Barbus "Vandewalle" actuellement endémique de la Volta. Une clé d'identification des différentes familles, genres et espèces connues du bassin est proposée.

Concernant l'étude écologique, les peuplements des poissons ont été échantillonnés saisonnièrement (déc. à mi-mars et mi-juil. à mi-sept.) en 2012 et 2013 aux filets maillants de différentes mailles (10, 12, 17, 20 et 22 mm de maille de côté) dans dix stations distribuées au niveau, en aval et en amont des rapides d’Adjarala (site d’un futur barrage hydroélectrique à 100 km en aval de celui de Nangbéto) et du barrage de Nangbéto en prenant en compte 17 variables physico-chimiques et environnementales. L'ordination des stations d'étude en fonction des variables physico-chimiques, environnementales et des assemblages de poissons a été étudiée avec une méthode non linéaire, la carte auto-organisatrice (SOM). Les échantillons sont scindés en quatre groupes en fonction de leurs caractéristiques physico-chimiques et environnementales. La distance à la source, la hauteur de la canopée, le bloc rocheux, la couverture de la canopée, l'altitude, le gravier, la vase, le sable, la vitesse de l'eau et l'oxygène dissous sont les facteurs les plus discriminants des groupes obtenus. La zone d'Adjarala, site du futur nouveau barrage, se distingue actuellement par le substrat rocheux, la vitesse de l'eau et le taux relativement élevé d'oxygène dissous. En ce qui concerne l'ichtyofaune, les résultats de l'analyse SOM indique une structuration en trois groupes. Les données actuelles sont opposées à la tendance d'une homogénéité de la faune dans le cours moyen des rivières, qui est probablement due à la présence du barrage de Nangbéto. Une corrélation significative entre la distribution des espèces et les variables physico-chimiques et environnementales est trouvée. La distance à la source, l'altitude, la berge à forêt, la hauteur de la canopée, la vitesse de l'eau, la conductivité, la transparence et le pH sont les paramètres qui expliquent la distribution de la communauté des poissons. Le niveau de perturbations de l'écosystème étudié à partir de la méthode de comparaison abondance/biomasse (ABC) a montré que les zones du barrage de Nangbéto et sa proximité amont et de l'embouchure sont les plus stressées.

Une clé longueur-poids et longueur-longueur est mise au point pour la première fois pour 37 espèces de poissons les plus représentées dans les captures dans le but d'aider les gestionnaires de pêche dans la collecte des données statistiques à l’échelle du bassin. L'analyse du coefficient d’allométrie b de la relation longueur-poids montre que la majorité des poissons ont une croissance allométrique. Le facteur de condition calculé pour apprécier l'embonpoint des poissons montre que le milieu est fortement perturbé.

Enfin, de l'analyse de l'impact de la pêche sur les espèces cibles, il apparaît clairement que la population de Sarotherodon melanotheron melanotheron est surexploitée au lac Toho. Une sous-exploitation de la population de S. galilaeus galilaeus est par contre notée dans les lacs Doukon et Togbadji; ce qui illustre la possibilité de gestion locale durable avec une pêche intensive. Dans l'ensemble, vu l’intensification des impacts anthropiques mise en évidence dans le cadre de cette thèse, un programme de surveillance régulier a toute son importance aujourd'hui pour préserver la diversité ichtyologique du bassin du Mono.

Mots clés: Systématique, Diversité, Structure de peuplements, Barrages, Exploitation, Afrique de l'Ouest.

Statistiques

Today111
Yesterday228
This week1120
This month5616
Total172557

Who Is Online

1
Online

Contactez le Labo

Email:
Objet:
Message: